UN TITANIC MADE IN TUNISIA
10 July 2012
Quel Leadership pour la Nouvelle Tunisie – Pour qui voter et pourquoi ?
11 November 2014

Lotfi Saibi: Le leadership et la Tunisie

  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Shares

Lotfi Saibi: Le leadership et la Tunisie

 

La Tunisie post révolution n’a pas cessé de se chercher des leaders, dans tout les domaines, afin de rompre avec le passé, grader une certaine stabilité et construire pour l’avenir.   Lotfi Saibi, l’expert en « Leadership Developement », nous a expliqué que le véritable challenge de la Tunisie est de créer des leaders dans tous les domaines, notamment dans le monde du business, et que cela devait nécessairement passer par l’environnement familial.   L’enseignant, aux Etats Unis et à Tunis, a précisé que « tout le monde possède les gênes du leadership mais que le plus difficile est de développer ces graines. » soulignant que la Tunisie a besoin d’une vision à long terme afin d’inculquer cette culture aux plus jeunes, et cela à partir de l’environnement familial et des institutions éducatives.

Lors de l’interview accordée à l’équipe de BusinessFlood, Lotfi Saibi a souligné que, spécialement dans le monde des affaires, le statut d’un dirigeant ou d’un responsable devrait être lié à ses actions et à ses résultats et non à son titre. Il a expliqué qu’un leader au sein d’une entreprise ou d’une institution devrait s’éloigner des « concours de popularité », se faire « discret et laisser les résultats parler pour lui ».   Le patron de 4D-Leadership House Consulting Services, à Boston aux Etats Unis et à Tunis,  nous a confié, quant à son évaluation actuelle du monde des affaires en Tunisie et de ses responsables, que les meilleurs dirigeants et leaders sont ceux qui comprennent leurs environnements, précisant qu’en Tunisie la communication repose sur beaucoup de non-dits.

L’expert en communication, diplômé de la prestigieuse université de Harvard, a aussi souligné que tous les responsables du monde, la Tunisie n’échappant pas à la règle, ont besoin d’accompagnement et de coaching précisant « qu’un leader a besoin lui aussi d’un coach ».   Concernant les jeunes et l’employabilité, Lotfi Saibi nous a expliqué que le diplôme devrait être perçu comme un outil, non comme un objectif en soi, et que les jeunes tunisiens devraient se développer et se former en continu, sans se limiter aux diplômes, afin d’être compétitifs sur le marché national et mondial de l’emploi. Il a précisé que les « Soft Skills », notamment la communication, sont très importants pour les jeunes pour se faire une place et contribuer au développement du pays.

Nous rappelons que Lotfi saibi représentera la Tunisie au séminaire intitulé « Création d’un nouvel ordre politique en Tunisie et en Egypte » à Harvard. A ce sujet, il nous a confié qu’il fera de son mieux pour être le meilleur ambassadeur possible de la Tunisie.


  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Shares

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

English


Chaîne YouTube 4dlh

Chaîne YouTube 4dlh